Vous êtes ici : Accueil > Vie du lycée > à l’assaut de l’Olympe
Publié : 18 juin

à l’assaut de l’Olympe

Les 5 et 6 avril derniers se déroulaient à Caen les épreuves régionales des Olympiades des Métiers, une manifestation qui met à l’honneur les formations professionnelles. De fait, une cinquantaine de métiers, industriels et tertiaires, étaient représentés par les quelques 700 jeunes Normands venus concourir.

Schuman-Perret, seul lycée professionnel de Seine-Maritime présent, était représenté par 5 élèves : 2 élèves de 1° CAP P.A.R. (Peintre Applicateur de Revêtements) — Jérôme et Dylan — et 3 élèves de T.F.C.A. (Technicien du Froid et du Conditionnement de l’Air).

En peinture, 16 Normands étaient en compétition, dont plusieurs filles. Sur 2 jours, les peintres en herbe avaient à déployer leurs talents en pose de papier peint avec force raccords et autres découpes, en recherches de teintes, en traçage de pointe de diamant et en traçage du périmètre de la Normandie à partir d’un plan coté. Les challengers disposaient de 12 heures (une fois 8 heures + une fois 4 heures) pour exécuter ces travaux.

Nos lycéens furent excellents en pose de revêtement, aux dires de leurs accompagnateurs enthousiastes, et ce d’autant plus qu’ils n’ont que 6 mois de peinture au compteur, contrairement aux autres compétiteurs qui avaient déjà 3 ou 4 années de peinture derrière eux. Cependant, Jérôme et Dylan étaient pénalisés, pour le tracé du schéma de la Normandie, par le fait que le lycée, contrairement aux autres établissements, n’avait pas eu connaissance à l’avance de la maquette que les élèves avaient à reproduire.

En T.F.C.A., les épreuves demandaient aux participants de réaliser une pièce en cuivre et un câblage électrique. Dans cette discipline aussi, la barre était mise très haut, en raison de la participation de challengers ayant déjà remporté les Olympiades des Métiers par le passé.

Aux dires des participants, l’organisation du concours fut excellente : transport en navette de point à point, accueil et hébergement impeccables, matériel de peinture financé par les fonds du lycée.
Mais le mérite des Olympiades des Métiers est ailleurs : dans le fait de permettre à des jeunes de se mesurer à d’autres futurs professionnels comme eux, de conforter (ou pas) leur choix de formation, de mesurer le chemin déjà parcouru et celui restant à parcourir.

En somme, une expérience nécessaire, dynamisante et à rééditer.