Vous êtes ici : Accueil > Formations > Pôle supérieur > ♦ CPGE PTSI/PT > Les classes prépa scientifiques > Prépa or not prépa
Publié : 7 janvier

Prépa or not prépa

Peut-on devenir ingénieur sans faire une prépa ?

Les CPGE, suivies des concours nationaux, constituent la voie la plus la plus classique, mais aussi la plus sûre pour intégrer une école d’ingénieur. Il existe cependant d’autres voies, mais qui correspondent à des profils de candidats bien particuliers :

  • les admissions parallèles après un BTS ou un IUT : certaines écoles ouvrent des places à des étudiants de niveau Bac+2 qui ne viennent pas de prépa mais d’un BTS, un IUT, ou parfois de l’université. Si ces passerelles permettent à de bons étudiants de poursuivre leurs études au-delà de ces deux premières années, elles sont en général limitées aux meilleurs étudiants de ces filières, qui auront su garder cette ambition tout au long de leur cursus, ce qui n’est pas facile. De plus, le choix d’école est nécessairement limité, ne serait-ce qu’en raison de la spécialité choisie après le bac.
  • les écoles à prépa intégrée : elles recrutent (sur concours ou sur dossier) dès la Terminale pour une formation de 5 ans, les deux premières années étant similaires à la prépa, mais généralement d’un niveau un peu moins soutenu. C’est ce qui attire souvent des élèves un peu effrayés par le rythme de travail d’une CPGE classique, de même que la perspective apparemment rassurante de ne pas avoir à passer de concours. Attention cependant : toutes les études supérieures demandent un travail soutenu, et le taux de passage vers la troisième année est parfois plus faible que dans une prépa classique. Notons également que ces écoles proposent souvent une admission directement en troisième année pour des élèves venant de CPGE, ce qui laisse la possibilité d’intégrer ces écoles parfois réputées (INSA...) tout en gardant d’autres voies possibles...