Vous êtes ici : Accueil > Formations > Pôle supérieur > ♦ CPGE PTSI/PT > Osez la prépa
Publié : 11 décembre 2019

Osez la prépa

Qu’est ce que la prépa ? Est ce fait pour moi ?

Quelles sont les spécifités de la filière PTSI / PT ? En quoi est ce un choix stratégique ?

Comment se déroulent les concours ?

Osez la prépa

Les classes préparatoires ont longtemps été une filière très élitiste à laquelle ne pouvaient prétendre que d’excellents élèves de Terminale. Elles ont peut-être gardé cette image auprès de certains professeurs, ou de certains parents. Pourtant, ces 20 dernières années, les prépas se sont largement démocratisées et aujourd’hui, nul besoin d’avoir 16 de moyenne pour prétendre accéder à une prépa (en dehors de quelques très grands lycées, extrêmement sélectifs).

Cette image vient peut-être de la "sélection sur dossier" opérée lors de la procédure de recrutement. Mais il en va de même pour une candidature en IUT ou en BTS... Elle permet essentiellement à l’équipe pédagogique d’éviter à un élève jugé vraiment faible de risquer un échec. Mais des dossiers "moyens" sont presque systématiquement acceptés. Les avis des professeurs de lycée sur la motivation et le potentiel des élèves sont en général au moins aussi importants que les notes. En effet, c’est la quantité de travail que pourra fournir l’élève sur les 2 années de prépa qui assurera sa réussite, au moins autant que son niveau d’entrée.

Un niveau moyen peut donc suffire pour avoir sa chance, à condition d’être prêt à relever le défi et à fournir le travail nécessaire !

Chaque année, des places restent disponibles en classe préparatoire, et il reste chaque année des places vacantes en école d’ingénieur : les écoles ne souhaitent pas abaisser leur niveau d’exigence, mais il y a de la place pour de bons candidats !

En résumé, ne vous auto-censurez pas ! Si vous pensez que vos chances de réussir en prépa sont faibles, laissez les commissions de recrutement en CPGE en décider : elles connaissent bien le niveau d’exigence et savent généralement évaluer le potentiel d’un élève. Si vous ne candidatez pas, personne ne pourra juger de votre potentiel ! Nous vous invitons donc à présenter un dossier, la procédure parcoursup vous permettant de choisir à terme la formation de votre choix en fonction des résultats des commissions.

La filière PTSI/PT, un choix stratégique

La filière PTSI/PT est moins connue des élèves de Terminale que les MPSI ou PCSI. Pourtant elle offre une alternative intéressante aux élèves qui préfèrent l’aspect concret des sciences. Une place importante est réservée aux travaux pratiques (en particulier en Sciences de l’Ingénieur). C’est la filière qui vous amènera au plus près de votre futur travail d’ingénieur, les Mathématiques et les Sciences Physiques trouvent plus rapidement des applications. Les Sciences de l’Ingénieur (voir Les Sciences Industrielles pour l’’Ingénieur) sont ici aussi importantes que les autres disciplines scientifiques, ce qui peut être un atout pour un élève au profil équilibré, ou un peu fragile en mathématiques théoriques. Elle offre cependant des débouchés dans de nombreux domaines, y compris les technologies de pointe.

C’est aussi une filière intéressante d’un point de vue stratégique : moins connue et moins demandée, les effectifs y sont plus faibles, d’où un meilleur encadrement, mais aussi une "concurence" moins importante. Des élèves moyens de terminale peuvent plus facilement, par cette voie, intégrer de grandes écoles : c’est un concours plus accessible qui se présente à eux.

En témoignent les chiffres donnant le pourcentage places/candidats pour la session 2018 :

  • MP 54 %,
  • PC 67%,
  • PSI 64%,
  • PT 79%.

La filière est ouverte aux élèves de Terminale S, quelle que soit leur spécialité. Pour les élèves n’ayant jamais fait de SI (Terminale S-SVT), 2 heures de soutien par semaine en première année permettent de compenser le retard qui, comme le montre l’expérience, disparaît vite. Chaque année, près de la moitié de nos élèves viennent de S-SVT, ce qui n’empêchent pas certains de figurer en tête de classe - y compris en Sciences Industrielles !

Les concours

Comme tous les élèves de CPGE, les élèves de PT passent les concours des Grandes Ecoles à la fin de la deuxième année. Il convient de ne pas se stresser par rapport à ces concours : en effet, les concours d’entrée dans les écoles d’ingénieurs sont des concours de classement, le nombre de candidats étant juste légèrement supérieur aux nombres de places dans les écoles, et la possibilité est donnée aux élèves de repasser le concours l’année suivante s’ils ne sont pas satisfaits du résultat.

Dans la filière PT, le concours consiste en un unique groupe d’épreuves communes à une grande majorité des Ecoles, appelé "Banque PT". Certaines écoles cependant recrutent sur des concours spécifiques ou sur dossier (écoles dites "indépendantes")

La banque PT regroupe les concours suivants :

  • Concours Commun ARTS ET MÉTIERS ParisTech
  • Concours Centrale-Supélec
  • Concours Commun Mines-Ponts
  • Concours ENS de Cachan
  • Concours École Polytechnique
  • Concours Commun Polytechnique (CCP, ex-ENSI)
  • concours Commun Archimède

La filière PT donne ainsi accès à la quasi-totalité des écoles d’ingénieur. Seules les écoles de chimie et certaines écoles militaires (École de l’Air, Navale et Saint-Cyr) ne recrutent pas sur cette filière. Certaines écoles proposent relativement peu de places en filière PT, mais la concurrence y est parfois moins rude. La filière PT est par contre la filière "reine" pour intégrer les Arts et Métiers.

Les épreuves écrites de la banque PT ont lieu début mai (sur une dizaine de jours). Les résultats d’admissibilité sont publiés mi-juin et les candidats retenus passent les oraux entre fin juin et mi-juillet.

Les épreuves écrites consistent en une série d’épreuves scientifiques (trois épreuves de 4h en maths et deux en Sciences Physiques, une épreuve de modélisation des systèmes physiques et informatique, une épreuve de 5h et 2 épreuves de 6h en Sciences Industrielles) mais aussi littéraires (2 épreuves de 4h en Français et en Anglais). Les différentes écoles affectent des coefficients différents à ces épreuves pour déterminer un premier classement et une "barre d’admissibilité". Les élèves ayant dépassé ce seuil sont invités à passer les épreuves orales, très variables selon les écoles (seule l’épreuve de TIPE est généralement commune), à l’issue desquelles les candidats sont classés. Ceux-ci ayant préalablement fait une liste de voeux, ils sont appelés progressivement en fonction de leur rang pour intégrer les écoles.

Vous trouverez toutes les informations sur les conditions d’admission dans les différentes écoles et les épreuves sur le site de la Banque PT.