Vous êtes ici : Accueil > Vie du lycée > Le mot de la proviseure
Publié : 26 septembre 2016

Le mot de la proviseure

C’est avec le même plaisir que je me prête à nouveau à l’usage du mot de rentrée.

Cette période de rentrée reste toujours propice à un nouvel élan deux ans après la fusion des lycées Schuman et Perret, fusion qui optimise la réunion de filières d’excellence dont deux en pointe sur le territoire, la chimie et le bâtiment.

Cet établissement a le privilège d’offrir à ses élèves à travers les séries générales, technologiques et professionnelles, un parcours de formation qui ne laisse personne au bord de la route. En effet, tout est mis en œuvre pour optimiser les chances de réussite de tout un chacun, continuum pédagogique, accompagnement personnalisé, études du soir, stages de remise à nouveau et multiples projets...

Une nouvelle génération de lycéens est arrivée, toujours différents et cependant toujours les mêmes ; il n’est que de voir leur vigueur, de discerner ce que chacun d’eux recèle d’ardeur personnelle et ce que leur ensemble représente d’élan collectif pour se convaincre, une fois encore, que l’avenir leur appartient.

Nous savons que notre communauté éducative, dans son ensemble, mènera aussi cette génération vers le succès grâce à son implication ingénieuse et dynamique.
Les années précédentes en attestent, il reste à faire car tout en vivant au présent c’est pour l’avenir que nous, professeurs et personnels non enseignants, travaillons.
La tâche est d’importance : optimiser la structure,améliorer nos résultats, continuer à construire une politique culturelle et favoriser le travail dans un climat de rigueur et de sérénité.

Il convient de nous acquitter d’une double mission, d’une part assurer l’élévation du niveau des connaissances de l’ensemble des élèves et d’autre part de participer à sa formation de citoyen.

Je ne peux passer sous silence, en cette période difficile que nous connaissons,le renforcement de la sécurité et les mesures prises à cet effet.

Bon courage à tous !

Béatrice Robert